L‘histoire d'EIT.swiss

EIT.swiss peut s’enorgueillir d’une histoire centenaire. Témoin de grands moments historiques, elle a connu et vécu de nombreuses évolutions technologiques qui ont durablement marqué la société actuelle. Durant cette période, 16 présidents au total ont guidé le destin de l’association et contribué au succès d'EIT.swiss et de la branche suisse électrique.

Années de fondation

Présidents centraux

Hermann Kummler
Hermann Kummler

Aarau, 1906-1909

Theodor Schwarz
Theodor Schwarz

Basel, 1910-1911

Friedrich Frey-Fürst
Friedrich Frey-Fürst

Luzern, 1912-1917

L’USIE est fondée en novembre 1906 comme «Verband Schweizerischer Elektroinstallateure» à Olten. Les 42 entreprises fondatrices, dont 36 étaient représentées à la séance de fondation, viennent exclusivement de Suisse alémanique. La première édition de «Elekroindustrie», l’organe de l’association consacré à la publication des requêtes des membres, paraît dès 1909. En 1912, l’USIE prend officiellement la raison sociale d’Union Suisse des Installateurs-Électriciens, encore en vigueur actuellement.

Durant toutes ces années, de nombreuses inventions voient le jour, lesquelles sont utilisées en partie encore aujourd’hui. L’électricien Reginald Fessenden, du Canada, réalise la première transmission musicale et vocale sans fil avec un émetteur très basse fréquence. Et au salon de l’automobile de Paris, Georges Claude présente en 1910 sa dernière invention, le tube néon. En 1912, les ingénieurs allemands Julius Elster et Hans Friedrich Geitel fabriquent un premier prototype de la cellule photo.

Les premiers temps

Présidents centraux

Heinrich Egli
Heinrich Egli

Zürich, 1918-1925

Conrad Walser
Conrad Walser

Zürich, 1926-1936

En 1919, l’USIE met en vigueur son règlement pour la prévention du chômage. Les négociations menées avec la Fédération suisse des travailleurs de la métallurgie et de l’horlogerie FTMH pour une CCT échouent en 1920. En revanche, les sections se rapprochent: en 1913, elles fondent conjointement l’association suisse d’achats électro aae. En 1921, l’USIE enregistre un franc succès lorsque les entreprises d’installations électriques obtiennent le droit d’établir des lignes domestiques pour les téléphones. En 1936, l’USIE réalise un camp de formation pour les installateurs-électriciens au chômage dans ce qui sera plus tard la haute école technique de Winterthur et introduit la même année les premiers examens de maîtrise.

L’engagement de l’USIE suit la situation tendue du marché du travail après la Première guerre mondiale: en 1918, la Suisse connaît une grève générale à laquelle participent 250 000 travailleurs. Dès l’année suivante est fondée l’organisation internationale du travail OIT, qui s’engage pour des conditions de travail standardisées. En Suisse, l’Association suisse des électriciens ASE (aujourd’hui electrosuisse) déclare le système triphasé 3x 380/220 Volt, 50 Hz comme étant la norme.

Années de guerre

Présidents centraux

Fritz E. Rauch
Fritz E. Rauch

Zürich, 1937-1941

Karl Rickenbach
Karl Rickenbach

Luzern, 1942-1943

Hermann Tanner
Hermann Tanner

Basel, 1944-1950

En collaboration avec l’ASFMA (aujourd’hui suissetec) et l’ASMC (aujourd’hui Enveloppe des édifices Suisse), l’USIE fonde la caisse de compensation LOCA, rebaptisée plus tard SPIDA. En 1943, les associations LOKA fondent une caisse de compensation familiale commune. Le travail à fournir pour les activités associatives ne cesse de croître, de sorte qu’un secrétaire à temps complet est nommé en 1942 en la personne du Dr H. Binder. La même année, la commission paritaire nationale est créée par la convention nationale entre l’USIE et la FTMH.

La Seconde guerre mondiale éclipse tout. Non seulement la mobilisation générale et la défense spirituelle du pays absorbent toute la société suisse, mais le progrès technologique mondial se concentre surtout sur la recherche d’avantages déterminants pour la guerre. C’est ainsi qu’est développé, en 1942, avec l’ENIAC, pour le compte de l’armée américaine, le premier ordinateur universel servant au calcul de tableaux balistiques. Toutefois, il n’est terminé qu’après la guerre. En 1943, Nikola Tesla, inventeur de nombreuses nouveautés dans la technique énergétique électrique, meurt à New York.

Boom économique

Présidents centraux

Armand Dusserre
Armand Dusserre

Chavannes, 1951-1957

Hans Werder
Hans Werder

Grenchen, 1958-1963

Edwin Lutiger
Edwin Lutiger

Bern, 1964-1981

Dans les années de l’après-guerre, la concurrence se renforce dans la branche des installations électriques en raison de l’essor économique. En 1951, l’USIE décide de suspendre ses activités de vente et confie cette tâche à l’aae. En contrepartie, l’affiliation à l’aae est associée à une affiliation à l’USIE. En 1953, la coopération renforcée de l’aae et de l’USIE a pour conséquence que l’appellation de « magasin d’électronique » est protégée par la loi. Pour affronter l’érosion des prix dans la branche, l’USIE commence, en 1960, à travailler à une nouvelle base de calcul des prix qui inclut désormais un calcul des coûts, la comparaison interentreprises et les études de temps. Les livres de calculation et de prix paraissent pour la première fois en 1975, avec un succès retentissant. En 1979, l’USIE les propose également en tant que microfilms ou en format livre de poche. En 1965, l’«Elektroindustrie» est supprimée et remplacée par l’«Electrorevue». Quelques années auparavant, l’USIE faisait partie des membres fondateurs de l’Association européenne de l’Installation Electrique AIE.

La branche des installations électriques suit ainsi la tendance générale au renforcement des coopérations internationales. En 1960, la Suisse fait partie des membres fondateurs de l’AELE et, en 1975, des membres fondateurs de l’ESA. Le CERN est fondé en 1954. Et la première conférence sur le climat mondial a lieu en 1979 à Genève.

Epoque numérique

Présidents centraux

Albert Amherd
Albert Amherd

Brig-Glis, 1982-1990

Alfred Schlosser
Alfred Schlosser

Biel, 1991-1999

Alfons Meier
Alfons Meier

Würelingen, 2000-2008

En 1991, l’USIE emménage à la Limmatstrasse 63, où elle a son siège encore aujourd’hui. Le secteur des télécommunications connaît de grands bouleversements. La libéralisation du marché, qui se solde par le démantèlement des PTT, mène en 1992 à la fondation de l’Union Suisse des Installateurs Telecom USIT, qui sera intégrée dans l’USIE en 2002. L’année 1992 voit également la fondation de la communauté d’intérêts des installateurs-électriciens suisses IGE, constituée de représentants de grandes entreprises d’installation électrique qui ne se sentent pas suffisamment bien représentées par l’USIE. En 1999, l’IGE est incorporée dans l’USIE en tant que groupe spécialisé. La même année, l’USIE se dote de son propre site web. Le concept de formation professionnelle développé en 2000 comprend quatre professions: monteur-électricien, dessinateur-électricien, télématicien et électricien de montage. En 2002, la nouvelle ordonnance sur les installations électriques à basse tension OIBT entre en vigueur et inclut aussi la clause selon laquelle une personne de métier est attestée par le diplôme d’installateur-électricien. En 2006, l’USIE fête à Interlaken son 100e anniversaire.

Les années suivant la chute du mur se caractérisent tout particulièrement par des évolutions technologiques dans le domaine informatique. En 1990, le physicien et informaticien britannique Tim Berners-Lee crée le World Wide Web. En 1991, Apple publie, avec le PowerBook, le premier ordinateur portable moderne, IBM produit avec le IBM Simon le premier smartphone du monde en 1994 et, en 1996, le prédécesseur de Google, BackRub, est en service.

Le présent

Présidents centraux

Pirmin Gassmann
Pirmin Gassmann

Freiburg, 2009-2014

Mike Tschirky
Mike Tschirky

Malans, de 2015

En 2008, l’USIE a adopté une nouvelle stratégie devant être mise en œuvre dans les années suivantes. Celle-ci inclut notamment une concentration accrue sur les thèmes de l’énergie et de l’environnement. Pour garantir la bonne position économique des entreprises d’installation électrique dans les années de crise, l’USIE lutte pour imposer l’OIBT. Dans le domaine de la formation professionnelle, l’USIE a mis en œuvre les prescriptions du nouveau règlement sur la formation dès 2008. L’USIE fait progresser son réseautage international: en septembre 2009, le congrès européen des associations d’installateurs-électriciens a lieu à Berne et en 2012, l’association organise le championnat d’Europe pour installateurs-électriciens à l’occasion de la muba à Bâle et son candidat y remporte le titre de champion d’Europe. En 2013 à Dresde et en 2017 à Abu Dhabi, les représentants de la branche suisse des installations électriques décrochent même le titre de champion du monde. En 2015, l’USIE adapte sa structure organisationnelle interne. Le SmartHomeMobile est lancé la même année qui, à partir d’avril 2017, sillonne toute la Suisse pour attirer l’attention des écoliers sur les possibilités de la formation professionnelle dans la branche des installations électriques. En 2019, l'association décide de changer son nom en EIT. swiss et de s'ouvrir davantage.

C’est le moment des grands bouleversements dans la politique énergétique. Après la catastrophe nucléaire de Fukushima en 2011, de nombreux pays, dont la Suisse, décident de renoncer désormais à l’énergie nucléaire. Dans le même temps, les sources d’énergies fossiles sont de plus en plus incriminées en raison de leur influence sur le climat. On est en quête de nouvelles solutions dans le domaine énergétique, qui garantissent à la fois la sécurité de l’approvisionnement et la durabilité. Le domaine de la technique du bâtiment revêt alors une importance croissante