Données économiques

La branche électrique joue un rôle déterminant dans la technique du bâtiment. Environ 5’000 entreprises et 50’000 employés en font partie. Elle forme chaque année 10’000 apprentis et envoie quelque 2’500 professionnels formés dans le monde du travail.

Enquête conjoncturelle

Le service de recherche conjoncturelle de l’EPF Zurich (KOF) interroge chaque trimestre quelque 70 entreprises d’installations électriques sur leur marche des affaires actuelle et sur les entrées de commandes attendues.

L’enquête conjoncturelle actuelle donne les résultats suivants:

La branche électrique dans le contexte de la technique du bâtiment

La branche électrique est un élément important de la technique du bâtiment. Celle-ci comprend, outre la branche des installations électriques, également des domaines tels que les installations de distribution d’eau et de gaz, le chauffage, la ventilation et la climatisation.

En 2018, les branches de la technique du bâtiment comptaient au total 14‘178 lieux de travail.

Plus d’un tiers de ces lieux de travail appartiennent à la branche électrique. Env. 44% (50’633) des 115’329 salariés travaillent dans la branche électrique. La proportion de femmes dans la branche est de 11 % (5'590 employées).

Si l’on regarde la grandeur de l’entreprise, il n’y a que peu de différences entre les entreprises de la branche électrique et les entreprises des autres branches de la technique du bâtiment. La part des micro-entreprises des autres branches de la technique du bâtiment comporte 82% et est plus élevée que celle de la branche électrique (72%). La branche électrique dispose toutefois d’une plus grande part de petites et moyennes entreprises (25% et 3%). Les grandes entreprises au sein de l’ensemble de la technique du bâtiment font majoritairement part de la branche des installations électriques.

Les entreprises de planification de la branche électrique sont statistiquement affectées aux bureaux d‘ingénieurs de la technique du bâtiment. Une démarcation claire du reste de la technique du bâtiment n’est pas possible. La majorité des entreprises de planification (1‘009) sont des micro-entreprises comptant moins de 9 équivalents temps plein. La majorité des employés (3‘597) travaillent dans de petites entreprises comptant jusqu‘à 49 équivalents temps plein. 21 % des employés des bureaux d’ingénieurs de la technique du bâtiment sont des femmes.

Structure de la branche

La branche électrique se caractérise par sa stabilité. Le nombre des lieux de travail n’a que peu changé ces dernières années (2017 : 4'997 entreprises, 2018 : 5’041 entreprises). La tendance montre toutefois une légère baisse du nombre des micro-entreprises en faveur des petites et grandes entreprises. Le pourcentage de 72% des micro-entreprises est pourtant très haut.

Le nombre des salariés dans la branche électrique a légèrement augmenté ces dernières années (2012 : 46‘092 salariés, 2018 : 50’633 salariés).

Apprentis et apprentissages

En 2020, 3312 apprentis ont commencé l'une des quatre formations de base dans a branche électrique. Parmi eux, 95 ou 3 % étaient des femmes.

Ces dernières années, 10‘000 apprentis au total par année travaillaient dans la branche des installations électriques. La plus grande partie des apprentis et apprenties fait une formation initiale d’installateur/trice-électricien/ne CFC, suivie par la formation initiale d’électricien/ne de montage CFC.

Le nombre d’apprentissages terminés se monte à plus de 2’500 par année. Les apprentissages terminés correspondent au nombre des apprentis et par ceci, la plupart sont ceux d’installateur/trice-électricien/ne CFC (2020 : 1'558 apprentissages respectivement 60%), à nouveau suivis par le groupe des électriciens/nes de montage CFC (2020 : 816 apprentissages respectivement 32%).