La branche électrique dans la politique suisse

EIT.swiss concentre son travail politique sur des pôles d’intérêt relevant des domaines de la formation professionnelle, de l’énergie, de la sécurité sociale et de l’économie. Elle s’engage pour des conditions cadres favorables à la branche, des solutions financièrement viables et des développements orientés vers l’avenir.

Formation professionnelle

Pour son avenir, la branche électrique est tributaire de bonnes conditions cadres en matière de formation professionnelle, aussi bien pour la formation initiale que pour la formation supérieure. Cela dans le but de réduire à un minimum l’exode des professionnels formés vers d’autres groupes de métiers. D’une part, EIT.swiss y contribue elle-même par ses propres offres en tant qu’association professionnelle. D’autre part, elle s’engage à différents niveaux pour renforcer et développer la formation professionnelle duale. À travers son engagement, EIT.swiss poursuit principalement les objectifs suivants:

Formation initiale attractive et orientée vers l’avenir

Numérisation, électrification, automatisation et interconnexion sont des caractéristiques essentielles du développement technologique. La branche électrique dans son ensemble et les professions de la branche en particulier gagnent de plus en plus en importance. La formation professionnelle initiale doit donc être attractive et orientée vers l’avenir. Les évolutions et les nouveaux besoins doivent être mieux pris en compte lors de la conception des offres de formation professionnelle. En tant qu’association professionnelle, EIT.swiss s’engage activement en ce sens auprès des partenaires associés (Confédération, cantons, partenaires sociaux et autres organisations). La conception du contenu et l’orientation de la formation professionnelle demeurent du ressort de la branche. Simultanément, il y a lieu de maintenir l’offre de places de formation. C’est pourquoi les contraintes administratives imposées aux entreprises formatrices doivent être limitées à un minimum.

Équivalence de la formation professionnelle supérieure

L’orientation pratique est une caractéristique essentielle de la formation professionnelle supérieure, qui garantit par là même la satisfaction des besoins du marché du travail. Pourtant, pour les apprentis, cette voie de formation semble souvent moins attractive que le cursus académique. L’économie se trouve ainsi confrontée à un défi de taille, car elle a besoin d’un savant mélange d’universitaires et de professionnels qualifiés. C’est pourquoi EIT.swiss s’engage pour une amélioration de l’image de la formation professionnelle supérieure. L’équivalence des différentes voies de formation doit progresser. Il en va de même pour la charge financière des apprentis. La formation professionnelle est en droit d’attendre le même soutien financier que celle accordée à la formation académique.

Énergie

La branche joue un rôle important dans l’atteinte des objectifs en matière de politique énergétique et climatique de la Suisse. Sa compétence professionnelle est requise tant pour le changement au sein des marchés énergétiques (p. ex. nombre croissant de «prosommateurs») que dans le passage du système énergétique de la production d’électricité centrale à la production décentralisée à partir de sources d’énergie renouvelables. Ces évolutions sont marquées par l’électrification, la numérisation, l’automatisation et l’interconnexion. L’USIE s’engage de sorte que la branche puisse tirer un profit optimal des chances qui y sont associées. Elle poursuit principalement les objectifs suivants:

Haute qualité d’approvisionnement en électricité

L’approvisionnement en électricité se distingue en Suisse par une haute qualité (fiabilité). Il s’agit là d’une condition de base de la prospérité économique. C’est pourquoi l’USIE soutient toutes les mesures qui garantissent la sécurité de l’approvisionnement. En font partie, entre autres, la stratégie Réseaux d’électricité élaborée par le Conseil fédéral en lien avec la Stratégie énergétique 2050 et la feuille de route Smart Grid Suisse. La branche assume son rôle d’interface avec les consommateurs et contribue ainsi au développement de la technologie de réseau intelligente.

Réorientation progressive de la politique énergétique

La Stratégie énergétique 2050 a pour objectif de transformer progressivement le système énergétique suisse. L’accroissement de l’efficacité énergétique ainsi que l’élargissement de la production d’électricité à partir de sources d’énergie renouvelables sont au cœur du premier lot de mesures. L’USIE considère cette nouvelle orientation de la politique énergétique comme une chance pour la branche. Malgré son attitude de base positive, l’USIE juge d’un œil critique l’encouragement spécifique de certaines technologies. C’est pourquoi l’Union préconise une limitation du système d’encouragement. Elle s’engage pour que les objectifs de la politique climatique et, ainsi, également d’autres sources d’énergie soient davantage prises en compte dans les futurs lots de mesures.

Mise en œuvre efficiente des nouvelles technologies pour l’exploitation des potentiels d’efficacité

L’accroissement de l’efficacité énergétique est l’un des objectifs centraux du premier lot de mesures de la Stratégie énergétique 2050. Par sa compétence professionnelle, la branche des installations électriques contribue largement à l’exploitation des potentiels d’efficacité. L’USIE s’engage pour que la branche s’établisse comme un interlocuteur compétent dans des domaines tels que le Smart Home/Smart Building. Elle s’engage pour la mise en œuvre de solutions énergétiquement efficaces, là où cela est judicieux sur le plan économique.

Développement de la propre compétence

Plus grande formatrice dans le domaine des professions artisanales en Suisse, la branche joue aussi un rôle important dans la réalisation des objectifs en matière de politique énergétique et climatique. Elle transmet sa compétence professionnelle et son savoir-faire. L’USIE est consciente de cette responsabilité. Elle s’engage pour l’amélioration des compétences des professionnels en matière de conseil.

Sécurité sociale

La majorité des entreprises opérant dans la branche électrique sont des petites et moyennes entreprises (PME) dotées d’un ancrage local ou régional. En sa qualité d’employeuse, la branche est consciente de l’importance de la sécurité sociale pour son succès économique. EIT.SWISS s’engage en tant qu’association professionnelle afin que ces acquis importants subsistent. Elle poursuit principalement, par son engagement, les objectifs suivants:

Davantage de responsabilité propre dans un système financièrement viable

Compte tenu des différents segments d’assurance sociale, la Suisse dispose d’un réseau dense pour la garantie de la sécurité sociale. EIT.SWISS s’engage pour ce système en tant qu’association professionnelle. Toutefois, les futures réformes ne doivent pas mener à une surcharge financière des entreprises. Il convient plutôt d’encourager la responsabilité propre des assurés au travers d’incitations appropriées.

Partenariat social constructif

La branche électrique est tributaire de personnel qualifié, mais aussi motivé. En tant qu’association professionnelle, EIT.swiss est consciente de sa responsabilité envers les professionnels. Cela s’exprime dans le partenariat social fonctionnel et dans la convention collective de travail en vigueur. EIT.SWISS s’engage aussi pour de bonnes conditions de travail.

Prévoyance vieillesse orientée vers l’avenir

Il est évident que le principe actuel des trois piliers de la prévoyance vieillesse doit être réformé. L’évolution démographique et les incidences financières qui y sont liées laissent incontestablement des traces. À cela viennent s’ajouter de nouveaux styles de vie, avec des besoins changeants auxquels le système actuel ne répond plus. Des solutions orientées vers l’avenir s’imposent. C’est pourquoi EIT.swiss soutient les mesures qui mènent à une flexibilisation et à une harmonisation de l’âge de la retraite ainsi qu’à un financement sûr, sur le long terme, de la prévoyance vieillesse.

Économie

La majorité des entreprises opérant dans la branche électrique sont des petites et moyennes entreprises (PME) dotées d’un ancrage local ou régional. L’économie nationale est au centre du domaine d’activités. C’est pourquoi la branche a pu bien maîtriser les crises économiques passées. Mais elle ressent elle aussi les fluctuations conjoncturelles, la baisse des investissements, le recul de l’activité de construction et la pression croissante sur les marges. Pour venir à bout de ces défis, la branche doit faire preuve d’initiative, de responsabilité et d’innovation. Elle a en outre besoin de bonnes conditions cadres. Avec son engagement, EIT.swiss poursuit principalement les objectifs suivants:

Conditions cadres favorables pour la branche

Les réglementations de l’État assurent la sécurité juridique et la transparence, mais elles engendrent aussi toujours des restrictions. C’est pourquoi EIT.swiss s’engage pour que les réglementations de l’État soient favorables à la branche. La liberté entrepreneuriale des sociétés d’installation électrique doit être maintenue. Les actuelles évolutions technologiques, mais aussi sociales, ne doivent pas se traduire par une augmentation des réglementations et des charges administratives.

Marché du travail flexible

L’ouverture et la flexibilité sont d’importantes caractéristiques du marché suisse du travail. Elles contribuent à ce que la participation à la vie active soit élevée et le chômage bas. C’est pourquoi EIT.swiss s’engage pour le maintien de ces points forts. Les interventions de l’État (p. ex. salaires minimaux légaux ou réglementations des quotas) ne doivent pas compromettre les avantages du marché libéral du travail. Toutefois, EIT.swiss est aussi consciente de sa responsabilité envers les collaborateurs de la branche électrique. Elle assume cette responsabilité dans le cadre du partenariat social et s’engage pour des conditions de travail favorables.